Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:52

 

Je vous aurais prévenus.

 

En cette nuit d'Halloween, je me devais de vous inviter à une petite visite de mon blog.

Alors ce soir, dans cette ambiance à peine éclairée par la lueur d'une maigre bougie, glacés par les courants d'air qui s'engouffrent dans les couloirs lugubres, au son crissant de ma plume griffant le papier et à mon rire sardonique, je vous laisse en compagnie de mon majordome qui va se faire un plaisir de vous faire découvrir les lieux.

N'oubliez pas vos bonbons à la sortie, m'enfin si vous en sortez...

 

Bienvenue à vous, chères lecteurs. Laisssez moi vous débarrassser, n'ayez pas peur de mon facsièsss reptilien, et mes appendicses, oh ils ssont plus ssouples que des tentacules, mais le maître à dit que vous ne vous en offusssquerez pas.

Je sserais vôtre guide lors de scette visite. Veuillez ne ssuivre. Par issi je vous prie.

À oui, les crânes ssont des présents de scertains des illusstres invités du maître, ss'était des perssonnages qui l'avaient contrarié, et comme il est très clément, il laisse parfois courir.

Et de temps en temps, lors de récsseptssions, l'un de cses convive lui offre la tête d'un de cses importuns ssur un plateau, il raffole de csela.

Ssur votre gauche, c'est la bibliothèque, mais perssonne n'y entre ssans le maître, ou il n'en resssortirait jamais, on ss'y perd aisément, il y à plein de couloirs et de passsages ssecrets, des livres que l'on ne nomme pas et qui vous calcsine ssitôt que vous posez les yeux desssus, des trous de magie, et il y aurait même un rayon ou les livres sseraient redevenus ssauvages et vous dévoreraient si vous ossiez vous en approcher. Aller, assez parlé de cette pièce interdite, et venez avec moi au ssalon, la vraie vissite commencse issi. Voyez, à ma droite ssont expossés les écorchés préférés du maître, et à votre gauche sse ssont les ssujets d'expériencsses qu'il a fait pétrifier dans de la réssine pour une meilleur consservastion. Prenez par exemple scette femelle là, il voulait créer un prédateur implacable en fussionnant les gênes d'un félin, d'un glouton, d'une orque et d'un humain. Le résultat est allé au delà de sses esspéransces, du coup, il l'a tout de ssuite figée pour la consserver intact.

Voyez là, au fond du ssalon scette cheminée ssculptée de tous sces perssonnages, oui, sce ssont bien des petits démons, et ssi vous pouvez tenir à plusieurs dans le foyer, sce n'est pas par hassard.

Car ssi on ssacrifie dans le bûcher un nouveau né, il ss'ouvre un acscès direct dans les appartements de Lusscifer.

Passsons donc à la ssalle à manger qui malgré sses dimenssions est en ssoit on ne peut plus banale de même que la ssalle de bal qui la jouxte. Mais on peut y relever un détail des plus intéressants, le fauteuil du maître à la table prinsscipale. Finement sssculpté, il est tellement confortable que toute autre que le maître ss'assseyant dedans, s'y perdrait à jamais.

Je vous invite maintenant à me sssuivre au cuisines. Issi ont été accueillis les plus grands chefs maudits. Il y à été préparé les mets les plus rares et les plus exssquis. Il y a été préparé les derniers sspécimens d'espèssces éteintes. Voyez, pendus là, sse ssont des aigles royaux qui sseront farsscis à la diable pour le ssouper du maître.

Ah ! scette pièssce,...elle sert à découper les proies encore vivantes, mais sse n'est pas le ssujet de notre vissite. Nous, nous allons desscendre. L'esscalier de droite au fond des cuissines conduit aux appartements et bureaux du maître, et sselui de gauche qui nous intéressse, desscend dans les ssous-ssols. Il passse par la cour des êtres de l'ombre qui vivent ssous la demeure et desscend jussqu'aux catacombes qui ss'enfonscent loin dans less entrailles de la terre.

Par issi, ssuivez moi, il ne faudrait pas que vous vous perdiez par issi. Nous voisci jusste ssous les cuissines. Je vous préssente les aides cuisstot, sse ssont des trolls qui ss'occupent du garde manger.

Ici, dans sces scellules, nettement plus confortables que des cachots, vous en conviendrez, permettent de conserver sans trop de sstress la nourriture fraîche et en bonne santé.

Et voilà, la vissite ss'achève issi, si vous voulez bien prendre plassce dans vos nouveaux logements, les trolls sse feront un plaissir de vous insstaller confortablement.

Pour sceux qui sse voudraient récalsscitrants, ssachez qu'il n'y à nulle posssibilité de vous enfuir d'issi. Et d'ailleurs, il sserait sstupide de ss'aventurer sseul dans scette deumeure, un ssort encore plus funesste vous y attenderait.

Ssur sse, je vous ssalut bien bas, et je vous dit à un jour prochain. On sse croissera forscément lors d'un repas....et bonne nuit d'Halloween...HiHiHiii..

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche