Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2012 6 04 /08 /août /2012 12:16

 

Aujourd'hui, je reviens à mes amours,

bien oui, les textes pleins d'humour.

Ah non me direz vous, ce n'est pas marrant

car tu te propose de massacrer de pauvres gens.

 

Et oui, c'est encore une histoire

pour ceux qui n'ont pas peur du noir.

 

Comme vous l'aurez compris, c'est un texte qui tranche dans le vif,

par conséquent, il est formellement interdit aux enfants et aux sportifs

 

pour les autres, accrochez vous bien aux gradins,

et bonne lecture.

 

 

Non mais franchement, leurs jeux olympiques

ce n'est rien d'autre qu'un sale étalage de fric.

Alors j'ai décidé de créer mes propres jeux

qui seront beaucoup plus aux goûts des dieux.

 

J'ai convoqué mon architecte pour me construire

une arène selon les moindres de mes petits désirs,

avec de grandes fosses autour des gradins

pour avoir le plaisir d'y jeter des gredins.

 

J'y installerais des crocodiles

qui y seront fort bien utiles,

en permettant entre autre de pouvoir contenir

sur piste les participants qui tenteraient de fuir.

 

On débuterait ces jeux par évidemment une cérémonie,

avec musique et spectacle qui raviront grands et petits.

On ferait débuter par les épreuves de lutte

avec comme adversaires des ours en rut.

 

Ensuite viendrait les coureurs de fond

derrière lesquels je lâcherais les lions.

Cette épreuve promet d'être intéressante,

car mes félins n'auront rien dans le ventre.

 

Il y aura aussi une course de chars,

que j'ai dus remplacer par des pétoires.

Les mobylettes ça a peut être moins de classe,

mais sur le parcours piégé, ça fera plus de casse.

 

J'ai prévus une épreuve toute particulière

où chacun pourra se mesurer à cerbère.

Oui je sais bien que personne ne pourra le battre,

mais bon, c'est pour le sortir et lui dégourdir les pattes.

 

Et puis comme ça il aura sa pâtée

lui qui est tout le temps affamé.

Il me reste encore quelques épreuves

que je n'ai pas encore mises en œuvre.

 

Mais pour choisir quel serait le spectacle final,

j'ai demandé aux dieux, quoi de plus normal.

Pour savoir ce qui pourrait vraiment leur plaire,

je leur ai proposé dans une joyeuse atmosphère,

 

soit un combat à mort entre les employés et les survivants

à coups de tronçonneuses et de tailles haies tranchants,

ou bien un lâcher de créatures démoniaques

qui assurément enchanteraient le public.

 

Il fut finalement décidé que le reste des athlètes

se battraient jusqu'à ce que tombe quelques têtes,

et qu'à ce moment on lâchera un troupeau de démons

qui dans un bain de sang, jusqu'au dernier les étriperont.

 

Ça fera un beau final en apothéose

qui pourra créer quelques névroses.

Je clôturerais avec un grand feu d'artifice

aux couleurs de tout les plus sales vices.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

millgram 05/08/2012 20:09


et c'est retransmis en live sur youtube I hope!!!

orcheon 05/08/2012 22:47



je n'avais pas le budget pour les caméras, et en plus, je crois que les lions souhaitent garder l’anonymat..







Sékateur 05/08/2012 18:29


J'aime beaucoup les JO, mais je pense que j'aimerais encore davantage ces jeux-là ! A l'ancienne ! Avec vote du public (pouce vers le bas !) Aaaaah... 

orcheon 05/08/2012 22:44



et le premier que je vois lever le pouce, hop dans l'arène...



shayman 05/08/2012 11:15


C'est Hunter Games quoi.


Le problème avec le public c'est qu'il n'est pas très athlétique, ou alors il faut les enlever assez tôt pour les entrainer un minimum.

orcheon 05/08/2012 16:55



Pas besoin qu'ils courent vite, le principal c'est un beau spectacle..


et si je te lâche un lion aux fesses, je suis sûre que tu découvrirais des talents d'athlète...



shayman 04/08/2012 19:03


Programe sympathique, mais il y a un hic:


Pour une première, prendre le athlètes par surprise peu faire l'affaire .


Mais pour une deuxième édition, il risque de n'y avoir personne  se bousculant sous le portillon .


Il faut une promesse au athlètes, une récompense qui vaudrais tout le reste.


Comme une fête faste, sans fin et l'éternelle jeunesse en une île enchanteresse, où plus beaux et plus belles, puceaux et pucelles récompensent de leurs efforts les survivants de ces jeux de
la mort.


Ou bien il faut mener d'harassantes campagnes militaires, qui coutent cher en armes, nourriture et légionaires, pour soumettre des peuples en escalves et les pousser sur le stade, ces conquis
fatigués, cadavres sur pied.


Bonjour le décorum et adieux Rome !

orcheon 05/08/2012 11:04



mais non, mais non, il y à sept milliard de victimes potentielles sur terre, et si je manques de participants je peut toujours piocher dans le public, et puis je ne manques pas de recruteurs, si
besoin au dernier recours je peut toujours faire appel au croque mitaine qui se fera une joie d'aller les chercher dans leur lit...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche