Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 12:37

 

voici la suite et fin du conte de l'ambassadeur commencé hier.

Bonne lecture.....

 

 

 

Alors, redoublant d'enthousiasme, le messager s'élança sur ce nouveau territoire,

rêvant déjà à de somptueuses rencontres et de festins pour accompagner son histoire.

Mais au bout d'un moment d’ascension, un violent orage rugit,

et les élément se déchaînèrent tant, qu'il du chercher un abri.

 

Il finit heureusement par trouver une belle grotte

qui malheureusement pour son nez sentait la crotte

et qui semblait s'empuantir davantage

à chaque grondement de cet orage.

 

C'est alors que pour la première fois depuis des mois,

il entendit derrière lui s'élever une puissante voix.

L'émissaire en se retournant, se trouva face à un démon qui venait de sortir de sous terre.

Comme à son habitude, le seigneur de ces montagnes venait profiter du chant des éclairs.

 

« - et bien, qu'avons nous là, demanda-t-il, tout content,

ne serais-ce pas un voyageur égaré qui se cache du temps ?

- que nénni, répondit le jeune homme, je suis ici pour vous rencontrer,

ainsi que tout ceux que mon chemin pourrait me faire croiser.

 

- me rencontrer dis tu ? Personne depuis la nuit des temps n'est venu me voir,

puisque tout le monde sait bien que quiconque s'approche d'ici je le dévore.

Car je suis le fléau des âmes égarés et la terreur des vagabonds, jeune sot !

- mais je ne suis ni l'un ni l'autre, je suis ici pour conter mon roi et son château.

 

- Hum, fit le démon, effectivement, cela demande réflexion,

surtout, qu'il y a fort longtemps que je n'ai tenus conversation.

Très bien petit homme, je suis prêt à écouter ce que tu as à dire,

mais si tes mots ne me plaisent pas, je te met aussitôt à rôtir. »

 

Notre jeune aventurier qui pourtant n'était pas bien malin

compris quand même que de sa verve dépendait son destin.

Alors il raconta l'histoire de son roi et de son pays,

il enchaîna avec sa courte vie et celle de ses amis.

 

Mais le démon depuis trop longtemps solitaire en voulait toujours plus,

encourageant le conteur à parler de tout jusqu'à la moindre petite puce.

Après des jours et des jours de récits,

où chaque brin d'herbe furent décrits,

 

le petit homme, la bouche sèche, fut à cours d'idées

et se creusa la tête afin de ne pas se faire dévorer.

Mais le démon sanguinaire

voulait encore des histoires.

 

Il lui promis, que si il lui en racontait encore au moins vingt,

il laisserait libre le petit conteur de reprendre son chemin.

Alors le jeune homme improvisa et enjoliva ses rêves les plus joyeux

pour le plus grand plaisir de cet être terrible et incroyablement vieux.

 

Mais il tenu parole, bien qu'il soit un démon perfide.

Et laissa l'humain reprendre sa route en direction du vide.

En réalité, il laissait une chance

à un très vieil ami d'enfance.

 

L'être sans âges salua le petit homme d'un rire sardonique

et le regarda partir en direction du passage entre les pics.

L’émissaire cheminait, fier de cette rencontre hors du commun.

Mais il s’avançait, vers le bord où s'étend le grand vide sans fin.

 

Passé le sommet, il tomba dans le néant

où à son étonnement il croisa un géant.

Qui malheureusement était un dévoreur de chairs

mais qui n'en avait plus vu depuis des millénaires !

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans fables
commenter cet article

commentaires

Sékateur 16/12/2012 20:03


Moralité : même les rêveurs à l'imagination prolifique se feront bouffer un jour ! 

orcheon 17/12/2012 14:53



ça c'est sûr, il y en a toujours un pour bouffer l'autre, quand au bonhomme de l'histoire, qui sait, c'est une histoire, peut être que c'est lui qui a mangé le géant qui pourrait être en pain
d'épices...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche