Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 13:28

 

Première percée à la lumière

d'un bourgeon pas encore vert,

s'épanouissant au rythme d'une lenteur calculée

pour ne pas effrayer la faune qui vient s'y poser.

 

S'ouvre ensuite les fleurs

offertes aux pollinisateurs,

pour un accouplement par procuration

d'un commun accord avec un bourdon.

 

Et par la suite, jeter ses pétales

devenues d’inutiles atours vénales,

pour parfaire de ce qui va advenir

à son cœur en train de s'arrondir.

 

Jusqu'à l'arrivé du fruit gorgé de soleil

ou tout les gourmands réponde à l'appel,

pour venir se gaver de ce met divin

et répandre les graines sur son chemin.

 

Ainsi à la prochaine saison printanière

ses enfants semés, sortiront de terre,

et entameront leur ascension vers le ciel,

pour à leur tour rentrer dans ce cycle universel.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

keyouest 14/06/2012 11:09


c'est bon de lire ces beaux poèmes ,jeudissime

orcheon 15/06/2012 10:46



Merci beaucoup.



Sékateur 13/06/2012 20:00


Tu penses au printemps à moins de dix jours de l'été. Je sens comme de la déprime...

orcheon 13/06/2012 21:24



tout dépend de l'heure de la journée, aujourd'hui par exemple, ce matin c'était l'automne, à midi il y avait un soleil d'été, et cet aprème des giboulées de mars, et se soir, brrr je n'ose même
pas regarder, des fois qu'il fasse un froid de canard... une journée idéale pour Vivaldi quoi..



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche