Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 13:04

 

Une histoire tout droit sortie d'un livre

déambulait dans les couloirs

d'un antique et sombre manoir

se demandant pourquoi on l'avait fait vivre.

 

Elle avait beau secouer les rayonnages,

pour tenter d'éveiller ses consœurs,

des dictionnaire aux feuilles sans auteurs.

Mais rien, pas même un mot ne sortait des pages.

 

Alors, désespérée, elle hantait la demeure,

en ces lieux si vides et morts,

sans même un petit cafard

pour lui tenir compagnie et la distraire.

 

Mais un soir ou dehors rugissait un orage,

la porte d'entrée s'ouvrit brutalement,

il y entra un personnage dégoulinant.

Et un éclair illumina son visage sans ages.

 

Il appela les occupants d'une voix forte,

mais de l'intérieur ne lui répondit que le silence.

Haussant les épaules, il se rendit à l'évidence,

le manoir était vide, et il referma la porte.

 

Il posa au sol ses affaires gorgées d'eau,

et poussé par la curiosité,

il entreprit de visiter

chaque pièces, du bas jusqu'en haut.

 

L'histoire l'observait cachée dans un coin,

et quand il s'éloigna de ses affaires

elle voulut jouer les commères

et entama une fouille avec grand soin.

 

Il avait laissé là, comme une invitation un manteau et une besace.

Les multiples poches du manteau

étaient remplies de vieux stylos,

le sac contenait des parchemins et une pierre froide comme la glace.

 

Il savait maintenant que les lieux étaient vides,

étant passé dans chaque salles,

de la cave aux combles archi sales.

Il revint à l'entrée où l'attendait ses affaires humides.

 

Mais là, il s'aperçût que l'endroit n'était pas si désert,

car sur sa besace était penché une masse informe,

qui était sombre et composée de mots hors normes.

Alors il s'en approcha en silence par derrière.

 

Arrivé à distance qu'il estima raisonnable, il l'interpella

en lui demandant ce qu'elle était,

et pourquoi elle fouillait dans ses effets.

Habituée à la solitude elle avait oublié l'étranger, et à ses mots sursauta.

 

Elle lui expliqua à mots découverts

qu'elle s'était retrouvée hors de son manuscrit

et qu'elle n'avait pus éveiller aucun autre écrit,

c'est ainsi, qu'elle errait seule depuis lors.

 

Mais le brave homme étant écrivain,

lui concocta une histoire

qui lui tailla sur mesure,

et comme il était aussi magicien,

 

ensuite, il sortit une formule qui lui donna vie

avec l'aide de sa pierre de glace,

et il les présenta avec grâce.

Heureuses, elles le remercièrent tel de vieilles amies.

 

Depuis on peut entendre résonner dans le manoir

des rires, des contes et des chants

qui se répondent mutuellement

aussi bien sous un soleil éclatant que dans la nuit noire.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans fables
commenter cet article

commentaires

Ringard Willycat 03/03/2013 17:35



Ringard Willycat 02/03/2013 18:57


Bon week end de rires, de contes et de chants.

orcheon 03/03/2013 11:30



Merci, et plein de vieilles chansons...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche