Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 10:16

 

Vous vous souvenez de notre ami, l'homme de fer (épisodes précédents), et bien notre dessinateur en chef de la blogosphère team lui à donné corps, et donc, tout naturellement je me suis penché sur cet univers pour voir ce que devenait le bonhomme.

 

 

                                                                         voici l’œuvre de Dömz.

                                                                                          homme de fer

 

 

                                          pour voir le dessin en plus grand et en couleur il faut cliquer ici.

 

     Et bonne lecture.

 

L'objet de ses désirs.

 

L'homme de fer était cloîtré dans sa roulotte depuis plusieurs jours, entièrement pris par son travail.

Son chat mécanique était bien grognon car il avait été mis dehors, et n'avait plus accès à son petit nid de paille de fer au fond de la cahute, en plus, il s’inquiétait du bon fonctionnement de son créateur ne le voyant pas ressortir. Deux raisons qui avaient finit par venir à bout de son obéissance légendaire, et le fit se ruer de tous ses boulons sur la porte.

Après de longues heures d'acharnement à frapper le bois, qu'elle s'ouvrit à la volée, en l'envoyant roulé dans un mouvement peu gracieux au pied de la roulotte.

« -aller le chat, nous repartons, dit joyeusement notre tout récent maître horloger en sortant.

Il me faut une pièce spéciale que je ne puis fabriquer et qui à une histoire pour pouvoir finir ma nouvelle création, me comprend tu le chat ? »

tout cela ne l'intéressait guère, il hocha la tête vaguement, pour faire plaisir à son maître mais il ne pensait qu'à une chose en se remettant sur ses pattes, retrouver son panier douillet.

À peine s'était il blottit dans son lit, que la baraque se mit en mouvement. L'homme de fer, pressé de chercher l'objet dont il avait besoin avait sitôt repris la route.

« -vois-tu mon matou, dit l'horloger horlogerie en tirant sa carriole, pendant que je travaillais sur mon projet, j'ai réfléchis à l'accessoire dont j'aurais besoin pour le terminer, et je me suis rappelé une histoire que me racontait le dresseur de chèvres au cirque. Dans une cave perdue, il y aurait un objet merveilleux qui permettrait d'ouvrir la voie du bonheur, et qui serait gardé par deux gardiens indésaltérables. Par conséquent, nous partons pour la vallée des masseurs de pieds de vignes qui produit paraît il du vin qui à de la cuisse, les humains y prendraient leur pied à ce que l'on raconte.

Mais je t'avoue mon cher minou que c'est une coutume que je n'ai pas encore comprise. C'est là bas que la cave perdue se serait cachée alors nous y allons. »

tout en tirant la roulotte, il continua à parler au chat qui de son côté débranché ses esgourdes depuis déjà un petit moment, bercé par les mouvement du voyage.

 

À suivre....

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

commentaires

DömZ 23/08/2012 12:36


Et bien, un grand merci à toi Ami ! Quelle publicité ! 


Je me demande bien jusqu'où se poursuivront les aventures de ce petit homme de fer et de son chat !


Donc, merci pour le link, mais fais gaffe aux excès de langage comme "oeuvre" et "dessinateur en chef", j'ai peur que tu perdes en crédibilité, niark niark...

orcheon 23/08/2012 16:13



ce sont des mots qui sied à une "épopée" l'ami, d'autant que ce nouvel opus à vu le jour grâce à ton dessin, dont je me
devais de faire figurer en illustration de ce récit. donc merci à toi. quand à ma crédibilité, je crains qu'elle ne soit déjà mal barrée...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche