Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 09:56

 

Équilibre fragile

entre utile et futile.

Puissent on avoir du bien être,

au cœur d'une société de paraître.

 

Voyons donc l'amère désillusion

que nous apporte la consommation,

passant à l’équarrissage

le monde du partage.

 

Notre bonheur tant recherché dans l'objet,

est un leurre pour oublier qu'avant on l'avait.

Quel est le critère qui nous fait définir la pauvreté.

Être heureux, n'implique pas le besoin de posséder.

 

Un endroit au chaud, un repas et un lit,

des amis qui discutent en bonne compagnie,

une famille, plein de rires d'enfants,

cela devrais suffire à rendre content.

 

Voyez dans ces simples cahutes,

des peuples qui font la fête.

Réunis autour du feu, au centre du village,

eux ne sont pas seuls face à leurs emballages.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

Miss Terry Traine 21/02/2012 19:44


c'est tout à fait vrai et on ferait bien de ne pas l'oublier ;) bises l'ami [x]

orcheon 21/02/2012 22:17



il y a beaucoup de malheurs en ce monde, mais la pauvreté loin de nos pays de gaspillage, est avant tout un manque de nouriture.



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche