Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 13:01

 

Un champ gorgé d'eau

c'est peu à peu changé en mare,

au grand damne des mulots

et la plus grande joie des canards.

 

Le lendemain devant chez moi s'étendait un lac,

c'est que j'étais fier d'avoir pour moi toute cette flotte.

Alors j'ai poussé à l'eau une vieille barque.

J'ai ensuite relâché mon poisson rouge et un reste de lotte.

 

Maintenant que j'avais un grand lac poissonneux,

je suis allé chercher une épuisette et une canne à pêche.

Allongé dans ma quille avec ma ligne, j'étais heureux.

Le soir, bredouille, je suis rentré sur un début de nuit fraiche.

 

Mais c'est sur le petit matin

en descendant préparer mon petit déjeuner

que j'ai arrêté de faire le malin,

car l'eau était en train de monter les escaliers.

 

Voilà qui changeait les données du problème,

je devenais malgré moi, propriétaire

avec les inconvénients et les soucis que ça amène,

bien qu'inattendu, d'une petite mer.

 

Il n'y à pas de suite à ce papier,

car on est sans nouvelles de son auteur,

il à surement fini noyé.

Car l'eau à fini par prendre de la hauteur.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans fables
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche