Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 10:12

 

Et voici la suite du conte débuté hier, bon voyage.

 

 

L'abandon.

 

Un soir lors de sa représentation, une des articulation de l'homme mécanique céda, lui bloquant une jambe.

Le directeur du cirque, qui était sur la paille, ne pouvait se permettre aucune réparation, ne fus ce pour un de ses phénomène.

Sachant pertinemment que le pantin n'avait plus trop la cote, il le laissa à son sort, et la troupe partit en le laissant. Au matin, il se retrouva seul avec sa roulotte, au milieu du terrain.

Seul, il ne l'était pas beaucoup plus qu'avant, puisque personne ne lui adressait jamais la parole, pas même de temps en temps un mot agréable, ne le considérant comme rien de plus qu'une marionnette. Sans le vouloir, il venait de gagner sa liberté.

Il avait appris à son chat à se faufiler en toute discrétion, pour lui apporter tout objet qu'il pouvait trouver, quoi que se soit qui traînait.

Parfois, il lui rapportait des détritus immondes, mais d'autres fois, il revenait avec un trésor tenu délicatement entre ses mâchoires en fil de fer.

Il fouilla dans son coffre ou il rangeait les trouvailles, et en ressortit une vieille montre cassée.

Il la désassembla en deux temps trois mouvements pour en récupérer une petite roue crantée.

Après de longues heures de travail minutieux, ou il aurait sué à grosses gouttes si il avait été équipé,

il mit une larme d'huile sur son ouvrage, et avec précaution se releva.

Sa jambe était de nouveau opérationnelle, son travail avait réussit.

Et maintenant, se dit il en suivant des yeux le mouvement de balancier de la queue du chat,

que vais-je devenir, lui qui rêvait depuis tant d'années de partir, se retrouvait penaud,

sans avoir aucune idée de ce qu'il allait bien pouvoir faire dorénavant.

Déjà, il était assez fort pour tirer sa maison, et c'était une bonne chose.

Mais il ne connaissait rien du vaste monde qui l'entourait, il avait toujours vécu qu'au cirque, cela avait été son univers depuis qu'il s'était réveillé, même pendant les trajets il devait rester enfermé dans sa roulotte volets clos, car il fallait garder une part de mystère pour attirer la clientèle.

Alors il était confiné dans ses quartiers lors des déplacements, accroché en queue du convois.

 

 

...À suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

commentaires

Sékateur 29/05/2012 22:27


Quel susssspenssssss...

orcheon 29/05/2012 23:17



ça y est, je tiens la fin, mais ce n'est pas encore pour cet épisode...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche