Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 16:25

 

Dans ce petit « poème », j'ai dus couper et supprimer,

ce fut un exercice difficile de resté soft,

car ce qui sortait était plutôt à classer dans l'horreur et le hard,

d'ailleurs, Pluto il à serré les fesses, et y a échappé de peu.

 

 

Voici pour votre plus grande horreur,

ce texte coupé et softisé n'est quand même pas à mettre entre toutes les mirettes !

 

Interdit à toutes les âmes sensibles, et surtout aux enfants !

 

Pour les plus courageux, accrochez vous à ce que vous pouvez,

et bonne.... horrible lecture !

 

 

 

 

Chère petite maman, depuis que tu m'a oublié dans le placard

je me suis fait de nouveaux amis,

je n'ai plus du tout peur du noir

et j'ai vraiment beaucoup appris.

 

Abraxas s'est présenté le premier devant moi,

il est vraiment très drôle avec sa tête de coq et ses pieds de lézard,

il m'a appris les secrets du mot abracadabra,

c'est pour ça que tout a brûlé dans ta penderie et dans tes tiroirs.

 

Il m'a fait connaître son copain Belphégor,

qui m'a enseigné plein de petites inventions.

C'est vrais qu'il pue un peut la mort,

mais il est tellement plein de gentilles intentions.

 

Il m'a montré comment bidouiller

avec quelques câbles, deux ressorts et trois lames de rasoir

le battant de la cuvette des vécés.

Qu'est ce que j'aimerais voir ta tête quand tu vas t’asseoir !

 

Sont alors venus pour compléter notre joyeuse bande,

Asmodée avec ses trois têtes toutes cabossées

et son amie Lilith une jolie rousse aux yeux noirs en amande,

par contre elle est carrément bien carrossée !

 

Ils m’ont montré ce que c'était la luxure,

même que Lilith est allé me chercher la voisine

pour que je m’entraîne à violer les jeunes pures,

après, on l'a même attachée dans ta cuisine,

 

et avec ton chat, on s'est amusés à la taquinée,

par contre, on à tout salit avec son sang,

et le chat après ça était un peut déglingué,

oh, mais qu'est ce que c'était marrant !

 

Ma très chère mère, que je suis impatient que tu arrive,

pour te montrer tout les nouveaux tours

qu'on a inventé avec mes amis qui désormais chez nous vont vivre,

je leur ais promis qu'ils s’amuseront avec toi chacun leur tour.

 

Bien sur avant je te dirais ce que j'ai fais de papa

que l'on a dépecé avec joie au cimetière,

celui de derrière qui n'est qu'à quelques pas,

je ne l'ai jamais vus aussi souple le père !

 

Ah ! C'est fou ce que l'on s'est amusé

avec mes nouveaux copains,

je te jure que l'on va te faire durer

après on s'occupera des voisins.

 

Ce qu'elle est chouette la vie,

tu vois bien que c'est pas de la merde

quand on a des vrais amis,

maintenant ce n'est plus que rigolade !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche