Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 10:28

 

Aujourd'hui, je vous ai écris une petite histoire gentille,

mais non, je rigole, ce n'était qu'un petit poisson d'avril.

 

Donc voici un texte à ne pas mettre sous tout les yeux,

il est formellement interdit aux enfants et aux ennuyeux.

 

 

Pour les autres, accrochez vous à votre poisson, et bonne lecture.

 

 

 

Aujourd'hui c'est le jour des poissons,

alors je suis partis pêcher

avec un gros camion bâché.

La veille, j'avais bien aiguisé mon harpon.

 

Je me suis d'abord garé près d'un quais,

pour pouvoir attraper du maquereau.

Il y en avait justement au bord de l'eau.

Je l'ai habillement harponné d'un jet.

 

J'étais tellement fier de ma première prise,

que j'ai dansé la gigue en sifflant

derrière mon bahut tout content.

Quand apparut soudain, à ma grande surprise

 

une vieille morue,

j'avais sûrement dus par inadvertance

en imiter le petit chant de la laitance

pour qu'elle m'apparut.

 

Bien sûr, je l'ai immédiatement embroché.

Quand le poisson se jette dans le filet,

il ne faut surtout pas le laisser filer.

La journée débutait si bien que je suis resté.

 

En à peine une dizaine de minutes,

j'avais déjà eus deux belles touches,

c'était une parfaite mise en bouche.

Cela présageait une journée illustre.

 

Je me suis dis que j'étais tombé sur le coin

le plus poissonneux,

sur plusieurs lieues.

Alors, je sortis une chaise, le saucisson et le vin.

 

Car tout l'art de la pêche, c'est avoir de la patience.

Et c'est alors, qu'en prenant tranquillement mon casse-croûte,

je vis au loin un thon, en s'approchant, je n'eus plus de doutes.

Alors tendus comme un arc, je feignis l'indifférence.

 

Lorsqu'il ne fut plus qu'à quelques pas,

je bondit de ma chaise

et le transperça avec aise.

Comme j'avais presque atteins mon quota,

 

et que je voulais me dégoter un délicieux homard,

il me fallait changer de lieux

pour un quartier bien mieux.

Mais n'en trouvant pas, je me suis rabattus sur du caviar.

 

On m'a toujours dit que le premier avril,

c'est le grand jour des farces,

alors chez le boucher d'en face,

j'ai acheté de quoi remplir mes poiscailles.

 

Moi qui pensais que ça me prendrais la journée,

pourtant j'ai remplis mon véhicule à ras bord,

et voyez vous, il n'est même pas midi encore.

J'en salive en pensant comment je vais me régaler.

 

Tiens ? Qui à bien pus accrocher ce requin

à l'arrière de ma remorque ?

Ça c'est est un qui se moque.

Surtout que c'était mon avocat en cas de pépins.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mystery Train 01/04/2012 12:02


bonne pêche on dirait

orcheon 01/04/2012 12:49



j'ai trouvé aussi, la pêche ce n'est pas si difficile finalement, il faut juste faire attention, car ce n'est pas tout frais comme fretin..



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche