Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 13:10

 

Lentement j'ai dépéri

en sombrant dans la folie,

absorbant un raz de marée de souffrances

accumulés depuis ma plus tendre enfance,

oubliées dans les sorties,

dans la drogue et le whisky.

 

Dernières bribes de raison

maintenant la cohésion

de mes propos teintés de mots de démence,

dans mes discours en endormant la méfiance,

les présentant en chansons

sous le couvert de passions.

 

Passant dans l'autre monde

j'ai perdu ma faconde,

ma nourriture, mon moyen de subsistance,

depuis lors, je me suis perdu dans l'errance

jusqu'à ce que je fonde,

me dissolvant dans l'immonde.

 

Le néant, mon avenir

est venu m'anéantir

en dévorant le reste de ma conscience,

jetant bas mes dernières bribes de résistance

qu'il emmène pour se nourrir

me laissant là à pourrir.

 

 

(musique : The Doors "the end" )

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

Sékateur 07/01/2013 20:18


Il me rend dingue ce poème...

orcheon 07/01/2013 20:37



Aux portes de la folie, la craie z'y guette...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche