Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 10:57

 

N'aurais-je jamais l'esprit en paix,

que par maladresse j'ai blessé,

un ami que je chérissais,

de par mon inattention il fut lésé ;

 

Si à sa place j'avais pris le coup,

qui d'une cuisante douleur

plusieurs jours l'a mis à genoux,

je lui aurais alors épargné ce malheur ;

 

Que de mon manque de réflexe

à jamais je maudirais,

même s'il m'a offert sa relaxe,

un pas l'aurais épargné, je le sais ;

 

Que mon manque de discernement

jamais ne se reproduise,

je m'en fait le serment

bien que sur l'avenir je n'ai de prise ;

 

Pourquoi est ce que la conscience

s'arrête t-elle sur des broutilles

mais n'est-ce que suffisance

de vouloir être sans failles ;

 

ne pouvons nous éviter la misère,

sommes nous impuissants devant la calamité,

ni a-t-il en nos cœurs que colère,

ou sommes nous seulement vanité ?

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche