Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 11:53

 

Aujourd'hui, on a eu un orage assez violent,

avec en prime de grosses rafales de vent.

Je dînais bien au chaud lorsque soudain,

le toit de la maison s'envola dans le lointain.

 

En un instant ma purée se changea en soupe

et l'eau se mit a déborder de ma coupe.

Je me leva rouge de colère,

et ma chaise en tomba à terre.

 

Le choc fut tel, que des lézardes zébrèrent

le sol qui se fissura, et les murs tombèrent.

Me déranger pendant mon repas,

je vous le dis, ça ne se fait pas.

 

Je suis allé chercher mon tromblon

dans les décombres de la maison,

je l'ais alors chargé de gros sel

et suis aller me mettre en selle.

 

J'ai donc sortit ma mobylette

et ais remplacé les roulettes

par de bon gros parachutes dorés

qui à l'aide du vent mon fait décoller.

 

Je suis allé m'expliquer avec St Pierre,

mais il avait un alibi, il était en prière.

Il m'a dit qu'au bar d'là porte d'à côté,

il avait vu Zeus sortir un peu cuité.

 

Effectivement, un peu plus loin,

je le vis titubant et bien plein.

Il se battait contre des chimères,

et lançait grondements et éclairs.

 

Ah, moi j'allais le dessoûler,

et le ramener à la réalité.

J'ai vus carrément rouge quand un flash

m'a frôlé, et en plus roussit les moustaches.

 

Là, c'était trop, j'ai mis pied à terre,

puis, ais visé directement son derrière.

Il en a été sacrément surpris,

et en a laissé tombé son fourbis.

 

Si bien, que dessous les nuages,

tout le pays fut touché par l'orage.

Il beugla et m'injuria tout en se retournant,

mais se tut en voyant mon regard pas content.

 

Qu'il ait mal au dessus des cuisses,

ce n'était que pour moi de la justice,

après tout, ce n'est qu'une divinité,

ça ne va pas non plus le défriser.

 

Pour s'excuser, il m'envoya

des héros pour réparer tout ça.

Je dois reconnaître, qu'ils ont bien travaillé,

je dirais que c'est un peu trop pour le quartier.

 

Ce n'est pas vraiment les statues,

géantes à l'entrée de l'avenue,

ni la fontaine aux lions,

mais je dirais le panthéon.

 

Ces douze colonnes grecques,

de plus de dix-sept mètres

qui décore l'entrée colossale

de ce palais très provençal.

 

Maintenant, de la terrasse je domine le coin,

et fait vraiment de l'ombre à tous les voisins.

Mais je peut enfin dîner en paix,

même si un dieu attrape le hoquet.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans fables
commenter cet article

commentaires

Miss Terry Traine 18/02/2012 13:06


sans aucun doute  passe un bon we

orcheon 18/02/2012 13:15



en ce beau jour de printemps,


je vais me mettre à mon nouveau balcon


regarder passer les gens


pofiter de la douceur hors saison



Miss Terry Traine 18/02/2012 12:38


il s'en passe des choses dans ta tête


trés sympa, j'aime bien comme d'hab 

orcheon 18/02/2012 12:59



et encore, c'est comme pour les icebergs, il vaut mieux survoler, car on pourait s'y échouer



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche