Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 12:49

afficheBadenBad-2

 

  DERNIER THÉ À BADEN BADEN

Les monologues d’un agent double de/par/donc Plonk & Replonk

 

 

Les aventures d’Otto, « agent double de père en fils » dont le théâtre d’opération est la carte postale. 10 cm x 15 cm d’images détournées sur un plateau de théâtre pour rendre compte d’un agent de l’anti contre - espionnage suisse et helvétique (il a aussi la double nationalité) chargé de neutraliser le monde à coups de meules de fromage.
Bienvenue au-dessous du réel, au cœur de la légende et de la sornette, un monde enchanteur où un homme dans son « asile de flous » devient chevalier volant en montant sur son vélo d’appartement. Ne révélons pas tous ses secrets, un agent double a des missions impossibles, comme surveiller les centrales aux « géraniums » enrichis.
Tout ceci est finalement sensé, sérieux et secret. Une vraie réflexion sur l’absurdité de la destinée humaine, où les images parlent et nous aident à mieux comprendre les nouveaux enjeux de la guerre tiède. Une histoire d’amour aussi, malheureuse et pleine de désespoir tranquille.
Un peu plus et Otto, héros de nos temps, grand manipulé génétique, serait tout simplement notre double, quelqu’un qui lutte comme nous pour sa survie existentielle. Nous n’osons pas l’admettre, notre vraie vie est impossible à croire, et le spectacle de celle d’Otto est monté comme une mayonnaise à la main. Il n’y a plus qu’à en rire. Jaune.

 

--------------------------

Billevesée d'après

une carte de

Plonk et Replonk.

 

___________________________________

 

Plonge et replonge !

 

 

Sous l'auto,

quatre pieds pour un vers,

mais Otto

se prend pour un Pré vert.

 

pour un dernier thé

à la grenade à Baden-baden

qui aurai pu brûler

ses gonades à travers son ben.

 

Et cet espèce de pingouin

qui sur son piédestal

se prend pour un argousin,

shérif de la morale,

 

pour quelques mots

sur une satire,

et quelques badaud

dessous sa tire.

 

Un champignon atomisé

a en fin pris la peine

de vouloir s'éterniser

sur le monologue qu'il amène.

 

Sur un paquebot qui pris le train

sans plus aucune escale,

car sur la grève il gît sans fin

son arrière n'a plus de voiles.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

commentaires

Miss Terry Traine 09/12/2011 19:28


tu en connais du beau monde

Miss Terry Traine 09/12/2011 18:58


humour décalé et atmosphère interessante, j'accroche bien à ce que j'ai vu

orcheon 09/12/2011 19:26



comme dirait le roi helvetus IV, se sont des petit suisses au lait de marmotte



Miss Terry Traine 09/12/2011 18:47


Ca a l'air sympa cette pièce, tu l'as vu ? je viens de regarder sur Youtube, j'avais déjà entendu ce nom mais n'avais pas réalisé que c'était une pièce


J'aime bien ton poème aussi

orcheon 09/12/2011 18:56



à la base ils faisaient des cartes postales décalées, et hop un agent chimique secret de meule de gruyère! pièce à
l'humour dècalé!



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche