Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 10:28

 

Oh marches d'épouvantes

cache aux yeux des mortels

tes degrés qui serpentent

aux pays éternels.

 

Cheminant aux temples

taillés dans l'obsidienne,

de leurs faîtes contemplent

les putrides plaines

 

où se meuvent démons

poussant de sombres âmes

aux puits de feu sans fond

dans des rires infâmes.

 

Que ne m’accueillez vous

en vos routes suintantes

de corrosives boues

toujours dévorantes.

 

 

(musique : Toccata & fugue en D mineur "J.S.Bach" )

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

DömZ 28/11/2012 12:57


Tu m'auras appris quelque chose, j'ignorais ce qu'était l'obsidienne ! Et j'aime beaucoup ce texte, il a une rythmique très agréable à lire .

orcheon 30/11/2012 09:52



Chaque jour apporte son lot de connaissances. . pour le texte, à la base je voulais l'écrire en alexandrins,
quelque chose d'un peu structuré pour changer mais les césures se sont retrouvés à rimer, alors il est resté tel quel.



Sékateur 27/11/2012 21:09


Voilà un lieu accueillant !

orcheon 27/11/2012 23:42



où il fait bon flâner..



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche