Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 10:28

 

À trop attendre un crépuscule

qui tardait à se montrer,

je suis tombé dans le ridicule

quand sur ton nom j'ai pleuré.

 

Mais qui étais tu donc toi

qui m'appelais à la tombe,

dans ce cimetière perdu dans les bois

à jamais enseveli sous les bombes.

 

Bien que m'attirant si fort,

je ne pouvais arriver à me résoudre

de m'abandonner à la mort

dans cette mer de sang à l'odeur de poudre.

 

Avais-je perdu l'esprit

ou étais-ce par la passion

que tu avais brutalement péris

face à la bouche avide du canon.

 

Depuis lors, je suis perdu,

et dans les corps passant sous ma main

de ceux avec qui je me suis battu,

je cherche à retrouver le cours du destin.

 

 

(musique : Requiem de Mozart "lacrimosa" )

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

chuis-pas-douee 03/01/2013 16:50


c'est malin, j'ai envie de pleurer, un petit cauchemars me fera du bien

orcheon 03/01/2013 17:16



Je pense que pleurer est plus saint que les cauchemars, mais si le coeur vous en dit, il suffit de quelques minutes de tv et hop, voici venir des mauvais rêves à la pelle...



Ringard Willycat 31/12/2012 12:36


Allez haut les coeurs 

orcheon 31/12/2012 15:16



une fin d'année dans la joie et la bonne humeur...



Sékateur 30/12/2012 20:43


La guerre, toujours la guerre... des festivités bien particulières pour ce réveillon de fin d'année... 

orcheon 31/12/2012 11:50



Histoire de guerre, ou peut être d'un tueur fou, qui sait...


M'enfin, l'être humain est toujours en guerre contre quelque chose..(la pollution, le foie gras, son voisin, les cons...) peut importe la période malheureusement.



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche