Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 12:15

 

Ne sentons nous pas sous nos pieds

la terre vibrer d'un immense chagrin,

n'entendons nous pas résonner

l'assourdissant chaos et son funeste destin.

 

Sous les branches d'un arbre desséché,

ne serais-ce pas un homme mourant de faim,

ou est-ce l'écho d'un lointain passé

sinon le reflet d'un hypothétique lendemain.

 

Quel est donc la destinée

d'une espèce qui rapidement s’éteint,

serais-ce de tout brûler

pour s'assurer que rien ne survive à sa fin.

 

Ou est-ce de se démener

pour protéger ce qui n'y est pour rien.

Est-ce que vaincra la cupidité

ou l'amour et la compassion gageront enfin.

 

 

(musique : Richard Strauss "ainsi parlait zarathoustra" intro )

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

Sékateur 18/11/2012 22:35


Je n'ose répondre à cette interrogation...

orcheon 19/11/2012 14:32



malheureusement on la connaît déjà la réponse car l'humain est indécrottable..



chuis-pas-douee 18/11/2012 21:30


l'humain reste le plus gros parasite !

orcheon 19/11/2012 14:30



et quand ça s'incruste, pas moyen de le déloger, on à beau essayer des tas de produits, rien n'y fait..



millgram 18/11/2012 19:52


apres moi le deluge!! homo sapiens , par ailleurs pas tres sapiens a fait son temps!!


 c'est darwinien!! place a une nouveau genus, la terre survivra tres bien sans nous!

orcheon 18/11/2012 20:34



après les lézards, après les mammifères, que viendra-t-il, est ce que ce sera des grenouilles parlantes, où des blattes de trois tonnes ? perso j'ai un petit faible pour des petits poids
carnivores..







Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche