Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 14:03

 

Et oui, comme le temps je fait grise mine,

et point la mine de mon crayon ne se grise.

Alors voici juste quelques mots

jetés en pâture à l'encre de mon stylo.

 

Plongé au fond d'un trou,

tout deviens gris et flou.

Un monde monochrome, uniformément vaporeux,

consumant celui qui le regarde dans les yeux.

 

Mais bon, c'est un enfer comme un autre,

ou le temps ne ressemble pas à une montre.

Chaque secondes s'égraine

en dévorant un esprit en peine.

 

Rendant les pensées évanescentes

pour celui qui entame la descente.

Lorsque l'on arrive tout au fond,

il ne reste que les bribes d'une chanson.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

Sékateur 26/06/2012 19:41


T'as raison, quand il fait moche, faut écouter de la zik...

orcheon 26/06/2012 20:40



j'hésite juste entre singin in the rain, et il pleut il pleut bèrgère......



chuis-pas-douee 26/06/2012 14:31


monochrome walls..lalala la

orcheon 26/06/2012 18:23



je ne la connaissais pas celle là, moi quand on me parle de murs je pense the Wall à Berlin..



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche