Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2012 2 31 /07 /juillet /2012 11:34

 

Un vieil excentrique milliardaire

qui ne voulait pas finir en terre,

sentant son heure venir se fit congeler

pour pouvoir un jour goûter à l'éternité.

 

Il avait laisser comme consigne qu'on le sorte du congèle

lorsque la science aurait trouvé le vaccin de la vie éternelle.

C'est ainsi que fut rangé son cercueil de glace

entre un mammouth et un yéti avec sa masse.

 

Les années passèrent sur notre dormeur

bercé par le ronronnement des moteurs.

Mais jamais aucun des savants ne trouvèrent le remède

contre la mort, déjà qu'ils peinaient à estomper les rides.

 

Le temps continua à s'égrainer sur notre glaçon,

pendant qu'à l'extérieur, s'éteignait la civilisation.

Jusqu'au jour ou les dernières machines s’arrêtèrent

à la suite de l'explosion des centrales nucléaires.

 

Mais les radiations furent si fortes,

qu'elle réanimèrent les cellules mortes.

Et puis, dans le sous-sol au spécimens givrés

ou tout avait fondu et commençait à se gâter,

 

il y eut soudain un grand sursaut de vie.

Le vieux bonhomme sortit de sa léthargie

en se demandant combien de temps avait pris leur découverte.

Mais il fut secoué dans un grand fracas, et passa cul par dessus tête.

 

Le couvercle de sa couche sauta lors de sa chute,

c'est ainsi qu'il vit se dérouler une curieuse lutte.

Il trouva que tout cela était vraiment très bizarre,

car on lui avait dit qu'il ne ferait pas de cauchemars.

 

Il ne pouvait que rêver de cette lutte sans merci

entre un éléphant poilu et un grand singe blanchi.

Mais en voulant se relever, il se cogna,

et dans la douleur une bosse émergea.

 

Mais alors, tout cela était donc bien réel,

et personne n'était là avec sa piqûre de rappel !

Il était assez effrayé de se retrouver complètement nu,

tout seul au milieu d'une incommensurable cohue.

 

Le mammouth vint s'écraser à ses pied dans un assourdissant fracas

tandis que le yéti grisé de sa victoire pris le vieux dans ses bras,

et partit dans un tourbillon frénétique

qui mit notre vieillard en panique.

 

Après cette joyeuse danse endiablée,

ou l’ancêtre crus qu'il allait y rester,

l'homme des neiges arracha un morceau de sa proie

et revint vers son nouvel ami avec qui il partagea.

 

C'est alors qu'un reptile volant apparut

et se percha sur le pachyderme vaincu.

Ma foi se dit le vieux, à défaut de l'éternité,

me voici avec des compagnons bien déjantés.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans fables
commenter cet article

commentaires

keyouest 31/07/2012 20:07


une belle histoire avec une morale : l'éternité si envié n'existe point et heureusement on s'embêterait beaucoup  à voir l'histoire se renouveller sans cesse ,mardissime

orcheon 31/07/2012 20:42



on ne fait que passer dans un souffle. même notre terre est éphémère aux yeux de l'univers.


il faut juste savoir apprécier les instants qui nous sont offerts.







Sékateur 31/07/2012 19:19


Un monde sans humains, c'est peut-être préférable, mais pas forcément pour un humain...

orcheon 31/07/2012 20:37



je crois même que c'est inconcevable pour la majorité des gens.


d'ailleurs, avons nous déjà vu un film sur l'après humanité ?


quoi que, c'est peut être que ce serait trop effrayant...







chuis-pas-douee 31/07/2012 18:40


je trouve ça cohérent, tu veux nous dire que Mister freeze y'en a plus à la fraise ??

orcheon 31/07/2012 20:30



et non, les tomates auront mangé les fraises parce qu'elles ramenaient trop leurs poires...



cafardages 31/07/2012 14:04


une sacrée fable !

orcheon 31/07/2012 16:47



C'est un peu du n'importe quoi, mais j'essayerais de faire mieux une prochaine fois, m'enfin plus cohérent quoi...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche