Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 10:36

 

hier, dans la première partie de l'histoire, j'ai reçus une invitation pour un anniversaire par un coursier pas trop mal léché.

Voici sans tarder, la suite de l'histoire...

 

Bonne lecture.

 

Une réception haute en couleurs.

 

Je mis mon aiguille d'or dans la paume de ma main en arrivant à l'orée de la forêt. Je me trouvais devant un gros buisson de ronces couvert de fruits. C'est alors que je sentis frémir l'aiguille dans ma main, un bruissement se fit entendre devant nous et les ronces s'ouvrirent sur un chemin serpentant à travers la forêt. J'ai regardé petite souris, et elle me regarda à son tour, les yeux pétillants de joie et nous prîmes le sentier. Il était bordé de grosses fraises bien rouges que je ne pus m’empêcher de cueillir quelques spécimens dont nous nous régalâmes de ces fruits bien juteux et sucrés.

En chemin, nous fûmes rejoints par un gros lapin blanc, au museau rougis de jus de fraises qui se rendait également à la fête. Il nous expliqua qu'il faisait partit de l'orchestre en tant que second tambour. La souris lui dit d'un air amusé qu'il ferait bien de se nettoyer le museau avant de se présenter. Il la remercia l'air un peu confus.

Quand nous arrivâmes devant le majestueux sapin d'or et d'argent aux pommes de pin rouges, une foule d'animaux de toutes plumes et de tous poils prenaient déjà place.

Une pie en nœud papillon vint se poser près de nous et dit :

« -Bien le bonsoir monsieur, nous sommes ravis de votre présence.

-Merci dis-je mais c'est moi qui suis ravis, et honoré par votre invitation.

-sa majesté tenait beaucoup à ce que vous puissiez venir pour voir cette fête exceptionnelle. Me dit la pie, et elle regarda mon compagnon et lui dit, souriceau, vos cousins sont déjà là, ils sont installés devant la vieille souche si vous désirez les y rejoindre.

-Oh super dit-elle, j'y vais de ce pas. On se rejoint après le spectacle, garde ta poche au chaud en m'attendant. Et sur ces mots elle s'en fut.

-Et vous monsieur lapin, dit la pie, qu'attendez vous pour aller vous préparer, on vous attend.

-Oups, mais je suis en retard, j'y cours. Au plaisir, me lança-t-il en détalant.

-Et maintenant, me dit-la pie, veuillez me suivre, nous vous avons réservé une place d'honneur. »

Et elle me conduisit à un gros tronc dans lequel était taillé trois emplacements assez larges, recouverts d'une épaisse mousse bien sèche. Elle me fit asseoir sur la place de gauche, et me laissa en me souhaitant une bonne soirée. Les animaux et d'autres être des plus étranges continuaient d'arriver pour la fête. Un bourdonnement me fit lever la tête, je vis alors un nuage d'abeilles qui descendaient sur moi, mais à mon soulagement, elles me saluèrent et déposèrent à côté de moi une coupe d'un liquide doré au parfum épicé. Elles me dirent de leurs petites voix fluette qu'elles étaient les créatrices de ce breuvage. En portant la coupe à mes lèvres, je fus transporté de plaisir, c'était un hydromel d'une saveur incomparable, je les félicita pour cette boisson, heureuses que ça me plaise, elles me promirent de m'en mettre un tonneau de côté.

Aussitôt que j'eus reposé ma coupe, un pingouin chargé d'un plateau de victuailles se présenta devant moi.

« -Bonsoir dis-je, je ne savais pas qu'il y avait des pingouins dans cette forêt.

-Oh non monsieur, dit-il en souriant de mon ignorance, moi et mes frères nous venons de loin pour servir et assister à l'anniversaire de sa majesté.

-je ne savais pas que la reine était connue d'aussi loin.

-oh mais mon bon monsieur, elle est connue de tous les animaux et créatures plus ou moins enchantées de par le monde.

-Ah, je me disais bien que j'avais crus voir un lion, et que ça me paraissait bizarre.

-Oui dit il, vous avez bien vu, sa seigneurie est venue avec toute sa cours. Tenez, voici une assiette de petits gâteaux, ils sont confectionnés par les fées avec les fruits et plantes de cette forêt, vous verrez ils sont exquis. N'hésitez pas à m'appeler, monsieur, si vous désirez autre chose. Et passez une bonne soirée. »

Je le remerciais tandis qu'il s'éloignait d'une démarche gauche et basculante. En goûtant une des friandise du plateau, j'eus une explosion de saveurs pour le plaisir de mes papilles.

 

À suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

commentaires

Hagaär Dünor-Toxic Avenger 23/12/2012 21:55


Attention aux métamorphoses, avec ces boissons magiques on ne sait jamais !

orcheon 24/12/2012 10:21



Ah la magie de l'hydromel, mais depuis le temps que j'en bois il ne m'est pas encore poussé des ailes, bien que des effets secondaires peuvent apparaître en cas d'abus...



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche