Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 10:41

 

Voici la suite de l'histoire de l'homme mécanique, hier il s'était mis en route à la recherche d'une cave perdue, où paraît-il, il y aurait un objet spécial.

Sans plus attendre, retournons au près de nos amis.

 

Rencontre percutante.

 

Pas à pas, l'homme de fer se rapprochait de son but. Dès qu'il croisait quelqu'un, il l'interrogeait longuement sur la vallée des masseurs de pieds de vigne, et à son grand étonnement, tout le monde semblait la connaître, et à chaque conversation il en apprenait un peu plus sur cet endroit tout en s’efforçant de trouver des indices sur la cave perdue. Mais il commençait à douter qu'elle le soit encore, car chaque personne qu'il croisait connaissait cette vallée, il semblerait que se soit un lieu de pèlerinage hautement célèbre, et que chacun y serait déjà allé faire pénitence.

Tout à ses réflexions, il avait faillit renversé une vieille femme qu'il n'avait pas vue.

Il se confondit en excuses devant l’ancêtre abasourdie.

« -Eh bé, dit elle en reprenant ses esprits, v'la-t-y pas que j'manques de m'faire renverser par un freluquet en conserve et sa carriole ! Y manquerais plus que ça de trépasser sous les pattes de s'te drôle d'oiseau. Et où est ce qu'y cours comme ça le beau parleur tout brillant ?

-Je me rends à la vallée des masseurs de pieds de vigne, répondit le bonhomme, car je suis à la recherche d'une cave.

-Ah ben t'y s'ra servit là bas, il y a qu'ça et des vignes par là bas, dit elle tout en riant.

-Oui, mais moi je recherche une cave perdue où se trouverait un objet spécial gardé par d...

-Deux des plus grand poivrots des quatre coins du conté, le coupa-t-elle, et la cave qu'tu cherche mon p'tit gars, alors c'est sûrement la cave du cochon, et ta breloque magique ce n'est rien qu'une queue d'cochon maigrelette qu'ils avaient trempée dans de l'acier froid, j'dois reconnaître que c'était malin, surtout venant d'eux, et ça leur à valus leur renommée à s't'époque, car boudiou que ça t'ouvrait une bouteille de pinard comme ça, en deux fois rien de temps avec s'te queue. Mais maintenant elle doit être perdue dans leur boui-boui, parce que ça à duré jusqu'à ce qu'un môme du coin y ai eu l'idée de faire un moule d'une queue d'son cru, et v'la t'y pas qu'il en a pondu des dix à la douzaine d'ses tire-bouchons. Mais bon, voilà quoi, ouh, toute s'te causade, ça m'a donné soif à moi, c'est qu'ma vieille carcasse elle s'dessèche vite, z'auriez pas un p'tit queque chose à boire pour une pauvre vieille femme qui vous à aidé par le plus grand des hasard ? »

L'homme de fer était abasourdi par ces informations, il ne s'attendait pas du tout à cela, mais il en fut heureux, car l'objet de sa quête n'en serait que plus aisé à obtenir.

Il sortit de son coffre, une bouteille de poire au trois quart pleine, qu'il gardait pour nettoyer ses abattis, et lui tendit en la remerciant, et lui demanda si il lui était possible de lui indiquer où se trouvait cette cave. L’ancêtre soupesa la bouteille, en goûta une lichette tout en faisant claquer sa langue et sembla en apprécier le contenu. Toute contente, elle lui expliqua le chemin pour s'y rendre.

Il la remercia chaudement et repris sa route. Si les informations de la grand-mère s'avéraient exactes, il n'était alors qu'à deux jours de marche de son but. La vieille le regardait s'éloigner en sirotant le breuvage à petite gorgées.

 

À suivre....

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

commentaires

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche