Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:18

 

J'ai construit un avion de bois

pour m'envoler plein d'émois.

J'ai entraperçut le lièvre de mars

qui consultait une chenille cocasse.

 

Dans un grand champ où poussait des couleurs,

une horde de chevreuils coursaient des chasseurs.

Au dessus d'un immense océan,

j’entrevis danser des éléphants.

 

J'ai alors décidé de prendre de l'altitude,

et dans les nuages y ais croisé la solitude.

Elle attendait une jeune cigogne

qui devait lui livrer une compagne.

 

En poussant plus haut,

j'ai percuté un château.

Je suis aller sonner à la porte,

car mon hélice était morte.

 

Une fourmi vêtue d'une belle tenue d’apparat,

m'a ouvert en disant que l'on ne m'attendait pas.

Je lui ais expliqué que j'étais dans le pétrin,

elle m'a alors introduit au près du châtelain.

 

C'était un vieux cloporte solitaire

qui m'a invité à rester jusqu'à l'hiver.

Je fus traité comme un roi,

en attendant l'arrivée du froid.

 

Son charpentier ne travaillant que la glace,

un petit pingouin qui ne tenait pas en place,

il ne pouvait pas commencer les réparations

sans avoir pus trouvé son premier glaçon.

 

Lorsque la saison se fit sentir,

il fut temps pour moi de partir.

Alors, après de longs adieux et le cœur gros,

je repris le manche et puis décolla aussitôt.

 

Mais à l'autre bout de la terre,

au dessus d'un chaud désert,

mon aéronef atterrit,

car la pale y fondit.

 

Je dus me faire une raison,

et resta au sol avec mon avion.

Un vieux dromadaire bien brave

me proposa de tracter mon épave.

 

Arrivé au bout de mon périple,

j’offris à mon sauveur une tulipe

que je cultivais caché, en grand secret,

car elle pouvait réaliser tout les souhaits.

 

Depuis, j'ai réduit ma construction,

et l'ai réparé avec un petit carton.

Je l'ai alors exposé au sommet d'une étagère

c'est désormais un souvenir qui prend la poussière.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans fables
commenter cet article

commentaires

Mystery Train 01/03/2012 22:29


attention, chemin des yeux dangereux


je n'imagine même pas ce que ça peut faire une allumette qui tient les yeux  quelle horreur !!!!

orcheon 01/03/2012 22:34



loin des yeux loin du coeur, comme on dit, mais quand il s'agit d'une flamme, là ça peut devenir dangereux



Mystery Train 01/03/2012 22:11


zut, je n'avais pas percuter "voguer"


grrr, je crois que je suis fatiguée !!!

orcheon 01/03/2012 22:27



c'était l'allumette de trop, celle qui tenait la paupière droite



Mystery Train 01/03/2012 22:00


fais attention de ne pas prendre feu


ton rêve deviendra cauchemardeux

orcheon 01/03/2012 22:09



c'est vrai qu'une allumette dans la mer, de nos jours, ce n'est plus très sûr



Mystery Train 01/03/2012 21:52


puisque dans les rêves, tout est permis


aux moyens de locomation, peu importe l'habit

orcheon 01/03/2012 21:57



dans ma petite tête,


je peut voguer sur une allumette



Mystery Train 01/03/2012 21:45


jolie histoire


et les nuits où tu t'évades,


loin d'être devenue une épave


tu retrouves ta petite contruction


pour partir vers d'autres horizons

orcheon 01/03/2012 21:50



mon avion est fait de bouts de cure dents, et de vieilles boites de cigares, alors, pour le faire décoller ça risque d'être galère, sauf peut être par grand vent



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche