Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 12:13

 

Attention âmes sensibles s'abstenir de lire les lignes qui suivent.

Les mots ci après comportent des phrases choquantes !

Je ne voudrais pas que vous fassiez des cauchemars !

 

Interdit aux enfants et aux amis des animaux.

 

Bonne lecture aux plus téméraires.

 

 

 

 

J'ai une collection d'araignées

juste pour torturer les chats,

car quand elles sont affamées

je leur donne comme repas.

 

J'ai une cave remplie de serpents

juste pour y jeter mes voisins,

j'aime bien effrayer les gens,

et même qu'après il ne reste rien.

 

J'ai une véranda pleine de scorpions

juste pour rigoler avec les toutous,

ils gémissent et se tordent, c'est si mignon

mais après il y en a de partout.

 

J'ai une piscine pleine de piranhas

juste pour m’occuper de la police.

Pourquoi ils viennent toujours chez moi

je ne sais pas ce qu'ils voulaient tout les dix?

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 12:09

 

Je viens d'un monde ou l'on ne connaît pas la souffrance,

alors je vous regarde et m'interroge sur cette différence.

 

Je viens d'un monde ou l'on ne connaît pas l'amour,

alors je vous regarde et vois que ça n'a pas l'air facile tout les jours.

 

Je viens d'un monde ou l'on ne connaît pas la haine,

alors je vous regarde et me demande d’où viens ce problème.

 

Je viens d'un monde ou l'on ne connaît pas la guerre,

alors je vous regarde et là m'effondre à terre.

 

Je viens d'un monde que j'ai oublié,

car je vous ai regardé et ais appris à pleurer !

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 20:50

 

Un vrais faux con, perché sur une meuh ! Le des foins

blanchie au pet trop laid, observait les aliens ment de scies ions s'est tendant à travers champs

pas ressemés de ces gros boue laid Oh ! J'ai misé, sur des rangs geais si bien tracés.

Cherchant un si rat rebut thym entre ces bas lots en pack queutés.

Que Pan sait de ces flux te dis les tentes, hou ah ! Lors des tris tue a nos yeux

de con tempo riens. Pas faux ché.

Le tract heure ramasse en, chat sans l'anis mâle de sa quête pour sa peu vrais sur vie.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 18:21

Dadam

 

                                                                                 La tentation (par un coin) DADAM !

 

eve

                                                                            Eve attendant comme une pomme Dadam !!!

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 14:21

 

Ah, l'automne, jolie saison,

où l'on fait ses provisions.

Hou là, encore une histoire d'automne,

je vous l'accorde, c'est monotone,

de me lire combler

mon garde manger.

 

Aï ! Âmes sensibles s'abstenir.

 

Texte interdit aux enfants et aux chasseurs !

 

À tous les autres, et aux animaux?!?

 

Bonne lecture.

 

 

Moi, en période de chasse,

je m'équipe totalement.

J'accroche toujours ma hache

à la doublure de mon cardigan,

 

mon gros couteau

je le fixe à la taille,

comme ça je l'ai sitôt

qu'il faut que j'entaille.

 

Comme il me faut rester discret,

j'ai une grosse arbalète,

ça fait moins de bruit qu'un pistolet,

se faire repérer, se serait bête !

 

Les animaux n'ont pas peur,

en me voyant là,

ils savent que je traque le chasseur,

c'est un gibier de premier choix !

 

Souvent, ils sont tout prêt à être mijoter,

ils sont si bien dodus,

et avec ce qu'ils boivent ils sont imbibés,

c'est tellement goûtu.

 

Je sais, c'est des cibles faciles, c'est pas du jeux,

oui, ils sont bruyants,

et on les sent facilement à des lieux,

il suffit de regarder les animaux fuyants !

 

Mais je ne chasse que sur ma propriété,

des bois où j'ai installé des pièges qui sont risibles :

Des champignons mortels que j'ai fait muter

pour ressembler à des comestibles !

 

Des buissons aux feuilles rousses,

très venimeux !

Et de bon gros pièges à ours

hérissés de pieux.

 

Et aussi un lapin dressé

pour attaquer sous la ceinture,

car après pour tirer

sans les mains c'est plus dur.

 

Après, je récupère les têtes

pour les empaillées,

et enfin les mettre en vedettes

dans ma sale aux trophées.

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 13:06

 

 

!!!!!Ce texte comporte quelques scènes choquantes, mais tout finis bien !!!!

 

 

 

Une puce au bord de l'encrier a sauté,

et sur ma feuille a laissé des petites traces,

des virgules pour commencer

une histoire qui n'est pas encore à sa place.

 

« -Puce, dis, pourquoi à ces endroits ?

-il te faut pour respirer des temps de poses. »

et bondit en me laissant pantois.

Devant ma page et ces petites choses.

 

Une sauterelle en visite

est venu posé son blason,

d'une pichenette tacite,

un beau point d'exclamation.

 

«-Petite sauterelle pourquoi rien qu'un ?

-il n'en faut pas trop,

un ça t'évite de serrer les poings,

et de monter sur tes grands chevaux.

 

-Eh, vous deux, c'est bien gentil,

mais ce texte ne vas pas s'écrire de lui même. »

Alors une petite fourmi

vint poser des points pêle-mêle.

 

Et me dit : « -au lieux de palabrer,

regarde un peut ta plume,

elle a fini de noircir ton bout de papier,

mais relis, car il y a des lacunes. »

 

Voyant mon texte ainsi posé,

et les trois bavards jacassant devant moi,

je les ai alors écrasés,

le texte ne me plaisait pas !

 

Il n'y avait pas de points d'interrogation,

au milieux de ces signes,

je n'aurais donc aucune questions,

il en faut dans mes lignes.

 

Je ne sais plus quoi écrire

depuis que je n'ai plus ces trois bestioles,

qui venaient tout le temps me dire,

qu'il me vaudrais mieux écrire sans paroles.

 

. . . . . , , , ,

. . . . .  ! , , ,

 

Désolé, mais je n'ai pas pu résister

à la soudaine pulsion de les écrasés

car je sais que dans ma tête,

à volonté je peux les faire renaître :)

Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 12:58

 

Une petite solution pour se débarrasser des pigeons incrustés.

 

Des pigeons dans la cheminée ?

J'ai une petite idée à te proposer

pour les faire partir,

il faudra te munir,

 

un nid de frelons,

que tu pend au salon.

Et vite fait le camps tu fiche,

si tu veux sauver tes miches.

 

Quand tu vois les volatils

se sauver et partir en vrille,

pour pouvoir rentrer chez toi,

il te faudra être sournois.

 

Tu trouves des plantes carnivores

que tu affament un peut d'abord.

Après tu les rempotent

juste devant ta porte.

 

Le problème je te l'accorde,

c'est qu'elles poussent en hordes.

Alors pour à ton tour éviter

par tes boutures d'être manger,

 

tu récupère des pucerons énormes

que tu piquent aux hormones.

Ils viendront bien à bout

de ces fleur si peut à ton goût.

 

Pour les pucerons c'est facile,

tu trouves un lézard bien docile.

Qui va vite se repaître

de toutes ces petites bêtes.

 

Il ne te reste plus qu'à ouvrir la fenêtre

pour voir le reptile vitre disparaître.

Tu vois c'est facile, après tu es serein

dans tes pénates avec un lapin.

 

Petite dédit casse du pigeon au Pinku.

Repost 0
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 22:31

 

Un chocolat, ça vous fait quoi ?

Un petit sourire

qui s'arrache de votre émois

au coin de votre vie.

 

Une orchidée, qu'est ce ça vous fait ?

Un flash dans les yeux,

une image gravée à l'imparfait,

un souvenir joyeux.

 

Une mélodie, ne me dites pas que ? Si ?

Les oreilles qui papillonnent,

le chant du temps, les saisons, ah ! Vivaldi !

De toute mon âme je m'abandonne.

 

Un parfum, c'est délicat, n'est ce pas aérien ?

Ça vous emporte sur une plage,

rappel, qui vous enchante et puis, plus rien !

Oh ! Qu'il était doux ce voyage.

 

Un effleurement, une caresse, chatouille ?

Furtivement sur la joue,

sensation de tendresse, le cœur se met en boule,

on en tomberait à genoux.

 

Un poème c'est délicat, voyez le thème.

Il peut être caché ou multiple.

Qu'il soit en vers ou anarchique, il reste lui même !

C'est pour ça qu'il prend aux tripes.

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 22:26

 

Des alcôves de mon passé,

resurgissent dans mes pensées.

 

Une douce froideur

s'insinue dans mon cœur

 

les pieds dans l'eau

avec mes petit bateau

 

plouf et patauge

s'égayant dans cette auge

 

s'amusant dans la boue

se peinturant de gadoue

 

simples instants

parfois remontants

 

simplement improvisée

à l'arrière de ses pensées !

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 22:16

Voici un petit coin pour les lecteurs, déposer vos commentaires, vos avis, etc....

 

 

 

une sorte de livre d'or. :p

 

 

Repost 0

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche