Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 10:16

 

Vous vous souvenez de notre ami, l'homme de fer (épisodes précédents), et bien notre dessinateur en chef de la blogosphère team lui à donné corps, et donc, tout naturellement je me suis penché sur cet univers pour voir ce que devenait le bonhomme.

 

 

                                                                         voici l’œuvre de Dömz.

                                                                                          homme de fer

 

 

                                          pour voir le dessin en plus grand et en couleur il faut cliquer ici.

 

     Et bonne lecture.

 

L'objet de ses désirs.

 

L'homme de fer était cloîtré dans sa roulotte depuis plusieurs jours, entièrement pris par son travail.

Son chat mécanique était bien grognon car il avait été mis dehors, et n'avait plus accès à son petit nid de paille de fer au fond de la cahute, en plus, il s’inquiétait du bon fonctionnement de son créateur ne le voyant pas ressortir. Deux raisons qui avaient finit par venir à bout de son obéissance légendaire, et le fit se ruer de tous ses boulons sur la porte.

Après de longues heures d'acharnement à frapper le bois, qu'elle s'ouvrit à la volée, en l'envoyant roulé dans un mouvement peu gracieux au pied de la roulotte.

« -aller le chat, nous repartons, dit joyeusement notre tout récent maître horloger en sortant.

Il me faut une pièce spéciale que je ne puis fabriquer et qui à une histoire pour pouvoir finir ma nouvelle création, me comprend tu le chat ? »

tout cela ne l'intéressait guère, il hocha la tête vaguement, pour faire plaisir à son maître mais il ne pensait qu'à une chose en se remettant sur ses pattes, retrouver son panier douillet.

À peine s'était il blottit dans son lit, que la baraque se mit en mouvement. L'homme de fer, pressé de chercher l'objet dont il avait besoin avait sitôt repris la route.

« -vois-tu mon matou, dit l'horloger horlogerie en tirant sa carriole, pendant que je travaillais sur mon projet, j'ai réfléchis à l'accessoire dont j'aurais besoin pour le terminer, et je me suis rappelé une histoire que me racontait le dresseur de chèvres au cirque. Dans une cave perdue, il y aurait un objet merveilleux qui permettrait d'ouvrir la voie du bonheur, et qui serait gardé par deux gardiens indésaltérables. Par conséquent, nous partons pour la vallée des masseurs de pieds de vignes qui produit paraît il du vin qui à de la cuisse, les humains y prendraient leur pied à ce que l'on raconte.

Mais je t'avoue mon cher minou que c'est une coutume que je n'ai pas encore comprise. C'est là bas que la cave perdue se serait cachée alors nous y allons. »

tout en tirant la roulotte, il continua à parler au chat qui de son côté débranché ses esgourdes depuis déjà un petit moment, bercé par les mouvement du voyage.

 

À suivre....

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 10:47

aujourd'hui je vous propose un courrier pour remercier ma concierge d'un aimable petit mot glissé à mon attention.

ce texte n'est pas à mettre entre toutes les mains,

alors j'en interdit l'accès aux enfants et aux concierges sensibles...

 

 

 

Du locataire du sixième,

porte six, à la vieille saucisse.

                                                                                                                 Mlle Cleptom Anne

                                                                                                                  en bas de l'escalier

                                                                                                                    lieu dit Serpe

                                                                                                                    91330 Yerres.

 

 

                                                  Mademoiselle,

 

j'ai bien reçu votre petit mot glissé subrepticement dans ma boite aux lettres, me demandant de ne pas souiller les parties communes.

À cela, je vous répond que je suis bien conscient du désagrément que peut causer des traces de merde à nettoyer dans les escaliers.

Je me ferais une joie de ne plus marcher dans les déjections, le jour ou vous irez faire chier votre étron de caniche ailleurs que devant le hall de l’immeuble.

Et si dans la foulée, vous auriez l’amabilité de lui faire fermer sa grande gueule qu'il ouvre systématiquement tout les soirs pendant des heures quand vous le laissez seul pour venir coller votre sale tronche de vieille rombière acariâtre aux portes des locataires pour que votre langue de pute puisse baver et déformer la vie des habitants le lendemain aux vieilles peaux du quartier, pendant que vous faite semblant de faire votre boulot.

Je vous prie de croire que ce jour, je serais le plus heureux des hommes de pouvoir poser un pied immaculé jusque sur mon palier.

Autrement, je pourrais vous éviter ce désagrément en vous proposant de recycler votre compagnon en carpette d'entrée, qui je suis sûre lustrerait parfaitement les semelles de mes chaussures.

 

Bien affectueusement le locataire du sixième.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
14 août 2012 2 14 /08 /août /2012 10:26

 

Nous allons pomper jusqu'aux dernières gouttes du sang de la terre,

nous avons foré loin pour être sûre de ne pas avoir oublié d’artère.

Alors que pour certains l'avenir c'est l'atome,

jusqu'à ce qu'en soit mort tous les mômes.

 

Mais ce n'est pas ça qui va les décourager,

car tant qu'il leur restera des forêts à raser

avec sa faune à faire disparaître,

ils seront soulagés et feront la fête.

 

Et quand ils auront du mal à respirer par manque d'oxygène

on leur dira alors, c'est normal, c'est l'effet de l'anthropocène.

Ils diront c'est impossible, on ne peut pas disparaître,

nous sommes les puissants, nous sommes les maîtres,

 

Il ne peut absolument rien nous arriver

car avec nos fortunes on peut tout acheter.

Et bien, respirez donc vos biftons,

ils vous préserveront de l'extinction.

 

Peut être même qu'en proposant un pot de vin à la planète

elle se démènera bien gentiment pour sauver votre tête.

Et vous pourrez toujours vous nourrir de vos lingots,

qui sait, ils vous rendront peut être jeunes et beau.

 

 

 

 AN PC ~2

                                                                             image trouvée sur le net.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
26 juillet 2012 4 26 /07 /juillet /2012 10:06

 

Il était une foi dans un pays lointain,

qui vénérait d'anciens dieux mutins.

Elle avait parmi ses adeptes

les gourous de toutes sectes.

 

Bien sûre, ces divinités aimaient recevoir des offrandes.

Surtout, les adeptes des gourous sous forme de suicide.

C'est pour cela que dans toutes sectes en vue,

il y a un stage de suicide collectif de prévus.

 

Pour les femmes, il faut apprendre

à ne désirer qu'un seul membre,

et à le partager avec toutes les autres.

C'est le gourou qui fait le bon apôtre.

 

Parce que quand il sera devenu le père de dizaines de gosses,

il va avoir du boulot pour moucher ses nez et soigner les bosses.

Pour les hommes, même si ils ne peuvent toucher à aucune une fille,

qu'ils se réjouissent, car ils auront quand même une grande famille.

 

Il y a aussi les cours sur le maniement des armes,

ça ce sont les dieux de la guerre qui le réclament.

Mais pour pouvoir plaire à toutes les divinités,

il faudrait s'inscrire à toutes les sectes recensées.

 

J'allais oublier, pour les dieux des étoiles il y a les stages d'enlèvements,

pour savoir comment il faut se tenir à l'approche d'un rayon tractant.

Et bien oui, c'est pour pouvoir faire une bonne impression face aux aliens,

avant qu'ils ne vous ausculte le rectum, qui pour eux est un curieux phénomène.

 

Voilà, après d'ennuyeuses délibération interminable

avec les dieux, on a conclu à un accord convenable.

J'ai pour mission, en vue de former les futurs adeptes, de créer une grande école.

Ça n'est pas un problème, mais je n'ai pas de profs, alors il me faut de bénévoles.

 

 

pour les incultes, voici à quoi ressemble un rayon tractant...

 

 


 
Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 10:14

 

Un dinosaure qui traînait dans mon jardin

à pris mon chien pour un vulgaire coussin.

Le pauvre canidé tout potelé à été tant et si bien aplatit

que l'on ne pouvait même plus l'utiliser comme tapis.

 

Je l'ai roulé précautionneusement

et l'ai rangé dans un tube en attendant.

Mais le gigantesque saurien,

ne s'était rendu compte de rien.

 

Il s'était installé ici pour contempler les étoiles,

et profiter du parfum entêtant du jasmin qui exhale.

Là, je me suis fâché tout rouge, que voulez vous,

je venais de voir qu'il était assis sur mes choux.

 

Alors je lui ai dit ses quatre vérités.

Mais, quitte à devoir vous choquer,

je vais retranscrire les mots qui ont suivis.

« Eh, toi le grand, Tu n'a rien à faire par ici.

 

De toute façon, tu n'est même pas dans ton époque,

et puis tu n'est qu'un gros lézard tout vert, et toc ! »

en réponse, il a juste émis un long et terrible grognement,

et a recraché une patte de mouton coincée entre ses dents.

 

Finalement, ça valait bien deux ou trois légumes,

je l'ai faite grillé et l'ai dégusté sans rancunes.

Ne croyez pas que je me suis dégonflé, mais comme il m'a offert un présent,

alors bon, je ne pouvais pas fâcher..heu, chasser ce si charmant reptile géant.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
15 juillet 2012 7 15 /07 /juillet /2012 11:29

 

Aromie elle est forcément du signe du capricorne,

mais attention, ne la prenez pas pour une pomme.

Car elle vous voit arriver de loin , avec ses grands yeux noirs.

Et si vous approchez elle n'aura pas peur de vous sauter sur la poire.

capri

C'est que la petite elle n'est pas peureuse,

surtout qu'en plus elle est assez curieuse.

Il faut dire aussi, qu'elle est très bien armé,

et sait se servir de ses mandibules acérées.

harmony

Elle peut creuser dans un arbre

aussi facilement que l'on palabre.

Elle pousse parfois des cris stridents

pour montrer son mécontentement.

c'estfini

Et si après ça, vous n'avez pas encore compris,

elle tranche dans le lard, alors comptez vos abattis.

Et quand elle prend son envol,

on comprend que l'on à eut du bol,

unjour

car en la voyant, majestueuse, déployer ses ailes,

on est content qu'elle ne nous cherche pas querelle.

Finalement c'est une gentille petite bête,

qui ne fait que tente-cinq petits millimètres.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
13 juillet 2012 5 13 /07 /juillet /2012 11:20

 

Depuis déjà un bon moment, on sentait qu'elle était fiévreuse,

à la moindre allusion au temps qui se dégrade, elle devenait frileuse.

Nous, on savait bien qu'elle nous couvait quelque chose.

À l'arrivé de son nouvel amant, on s'attendait à une pause.

 

Mais comme elle n'avait pas choisi celui désiré par son cœur,

son état à continuer à se dégrader lentement d'heures en heures.

On lui a finalement diagnostiqué

l'arrivée d'une crise d'austérité.

 

Il faut voir comme France elle était déçue

elle qui croyait avoir enfin trouvé son élu,

son chevalier servant qui la cajolerai,

au petit soins pour elle il la sauverait.

 

Mais que voulez vous, c'est une grande naïve,

elle croie les paroles des bourgeois, ça l'enivre.

Et la voilà encore une fois déculottée

sans même avoir eut un premier baiser.

 

Mais, pas de repos pour les braves, car son nouveau mac bien qu'elle soit malade

veut que demain, elle parade en dévoilant tout ses atours malgré le temps maussade.

Ce n'est pas avec des pilules de rigueur

qu'il va arrêter les saignements de son cœur.

 

 

 

 

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 10:30

 

Je me suis décidé à prendre le train,

en profitant d'un temps serein.

J'ai pris un billet pour la montagne.

Mais en plein milieux de la campagne,

 

il s'est brusquement arrêté

et à commencer à reculer.

Je sentais déjà ma journée partir à val l'eau,

en restant coincé dans ce wagon le nez au carreau.

 

Tandis que dehors il s'était mis à tomber des grêlons,

d'une taille avoisinant celle de nos bons gros ballons,

quand soudain, il y eut une grande secousse.

Les gens dans la rame, étaient morts de frousse.

 

Une vieille dame, recroquevillée sur son fauteuil,

psalmodiait en pleurant, des prières pour le deuil.

Il y eut alors un énorme chambardement,

quand s’envola avec fracas la voiture de devant.

 

Tout le monde s'enfuit dans les compartiments de derrière,

me laissant seul dans cette rame, à contempler les éclairs.

Quand la tornade fut sur moi

et que le wagon, du sol s'arracha,

 

j'étais aux anges, collé à la vitre

de ce train volant et sa suite.

Emportés par ce fantastique tourbillon,

je regardait flotter les voitures et les maisons.

 

Là, je dois être en train de survoler une ville,

car j'ai quelques barres de réseau sans fil.

Ah ! Il va falloir que je vous abandonne,

je vois arrivé par dessus un 38 tonnes.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 10:05

 

Nous sommes les enfants du nucléaire,

le peuple de l'atome.

Ceux qui le redoutait en tant que guerre,

jouent avec tel des mômes.

 

C'est un beau joujou brillant

qu'ils se sont mis à vénérer.

Ils lui ont ériger des monuments

et l'on fait fructifier.

 

C'est une industrie en réalité plus coûteuse

que les énergies renouvelables.

Ils cachent à quel point elle est dangereuse

car elle est tellement rentable.

 

Pensez donc, une simple éruption solaire

un petit peu trop forte

comme celle de 1859 qui perturba la terre,

et c'est l'hiver à nos portes.

 

Mais ne craignons rien, nos gouvernants nous protègent,

avec les médias ils nous ont bien promis le bonheur,

ils ne laisseront pas le bon peuple sombrer dans ce piège,

ils sont trop honnêtes pour nous abandonner dans la douleur...?!?!?

 

 

 

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 11:19

 

La pire de toute les guerres,

est celle que nous menons contre la nature,

tous les morts de naguère

ne sont riens face à ce que nous prépare le futur.

 

On s'évertue à piller la planète

pour un bien être hypothétique,

mais bientôt se sera notre fête

sur cette terre devenue squelettique.

 

Tous ces dictateurs, rois, présidents,

ministres et financiers inaptes

qui tentent de faire perdurer un présent

qui, quoi qu'ils disent leur échappe.

 

Ils masquent par de faux problèmes

ceux dont depuis un moment ils n'ont plus prise,

et la masse des moutons s'émerveillent

devant leurs masse de mensonges et leur traîtrise.

 

Il est bien connus que pour arrêter un incendie de forêt,

il suffit de se cacher les yeux !!

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche