Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 18:19

 

Je vous propose un petit lien à lire absolument,

pour une petite prise de conscience.

 

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_3193_deforestation_tigre_Sumatra.php

 

si comme moi, cela vous arrache un morceau de votre cœur,

n'hésitez pas à boycotter et transmettre leurs horreurs,

 

et que tous nos petit pas de compassion espérons,

auront un impact positif et peut être sauveront

des griffes de l'hypocrisie et de la cupidité

ces lieux magiques de leurs diversité,

 

pour que nos enfant n'aient pas à pleurer

de ne pouvoir connaître ces choses que leurs aînés

auront sacrifiés sur l’autel de leur confort,

et de leur insatiable soif de l'or,

 

l'avenir de la planète de ses habitants et de la nature

pour les générations futures.

 

 

 

Futur...

 

-oh, regarde, c'était un des dernier livre de l'histoire.

-Pourquoi ses pages sont oranges et noires ?

 

-je crois qu'après qu'ils n'ont plus eut de forêts,

ils ont pris les animaux qui se mourraient.

 

-ah c'est moche !et c'est quoi comme animal ?

-je ne sais pas, je n'en ais jamais vu avec des poils.

 

-Crois tu que ça ressemble aux scorpions que l'on mange ?

-c'est comme la légende des arbres, il faut juste y croire mon ange.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 12:49

afficheBadenBad-2

 

  DERNIER THÉ À BADEN BADEN

Les monologues d’un agent double de/par/donc Plonk & Replonk

 

 

Les aventures d’Otto, « agent double de père en fils » dont le théâtre d’opération est la carte postale. 10 cm x 15 cm d’images détournées sur un plateau de théâtre pour rendre compte d’un agent de l’anti contre - espionnage suisse et helvétique (il a aussi la double nationalité) chargé de neutraliser le monde à coups de meules de fromage.
Bienvenue au-dessous du réel, au cœur de la légende et de la sornette, un monde enchanteur où un homme dans son « asile de flous » devient chevalier volant en montant sur son vélo d’appartement. Ne révélons pas tous ses secrets, un agent double a des missions impossibles, comme surveiller les centrales aux « géraniums » enrichis.
Tout ceci est finalement sensé, sérieux et secret. Une vraie réflexion sur l’absurdité de la destinée humaine, où les images parlent et nous aident à mieux comprendre les nouveaux enjeux de la guerre tiède. Une histoire d’amour aussi, malheureuse et pleine de désespoir tranquille.
Un peu plus et Otto, héros de nos temps, grand manipulé génétique, serait tout simplement notre double, quelqu’un qui lutte comme nous pour sa survie existentielle. Nous n’osons pas l’admettre, notre vraie vie est impossible à croire, et le spectacle de celle d’Otto est monté comme une mayonnaise à la main. Il n’y a plus qu’à en rire. Jaune.

 

--------------------------

Billevesée d'après

une carte de

Plonk et Replonk.

 

___________________________________

 

Plonge et replonge !

 

 

Sous l'auto,

quatre pieds pour un vers,

mais Otto

se prend pour un Pré vert.

 

pour un dernier thé

à la grenade à Baden-baden

qui aurai pu brûler

ses gonades à travers son ben.

 

Et cet espèce de pingouin

qui sur son piédestal

se prend pour un argousin,

shérif de la morale,

 

pour quelques mots

sur une satire,

et quelques badaud

dessous sa tire.

 

Un champignon atomisé

a en fin pris la peine

de vouloir s'éterniser

sur le monologue qu'il amène.

 

Sur un paquebot qui pris le train

sans plus aucune escale,

car sur la grève il gît sans fin

son arrière n'a plus de voiles.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 18:56

 

Un représentant est venu,

il était tout orange et m'a demandé

si j'avais des aisselles velues,

ou si j'avais un haut débile branché.

 

Oui monsieur, ici il y a des aisselles,

et, c'est que ça sent,

on a aussi chez nous, en haut, débile,

il pue tout autant.

 

Vu qu'il était là pour le téléphone,

j'en ai profité,

pour interroger le bonhomme,

sur les nouveautés.

 

Donc, je lui disais, j'ai cherché dans le minitel,

pour pouvoir parler aux PTT,

il m'a dit que c'est plus comme ça qu'ça s’appelle,

et que mon appareil il est dépassé.

 

C'est pour ça que je vous demande comment je fais

moi, monsieur pour avoir un interne nette ?

Y m'a dit que je devrais racheté une machine à mes frais,

et qu'après un technicien viendrait me la mettre !

 

Non mais pour qui qu'il m'ont pris ?

Il ne se serait pas par hasard un peu foutu de moi

ce gars du téléphone, c'est un pourris,

il a voulu me vendre un truc que je ne connais pas.

 

L'a essayer de m'avoir en me refilant une boite,

mais il faut leur donner des sous,

tout les mois à vie pour avoir l'heure à droite.

N'importe quoi, j'suis pas encore fou.

 

En plus il fallait que je lui achète une télé,

mais bien sur aussi un gros ordinateur !

D'façon, la tv j'ai pas le temps avec les prés,

puis mon ordinaire, c'est mon tracteur.

 

Alors sa boite carrée,

je lui ais dis bien courtoisement,

qu'il pouvait se la carrer,

où bon lui semble, bien profondément !

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 09:16

 

Au pied d'une plaine pendant la nuit, le soleil faisait scintiller un clair obscur;
Non loin de là, à l'autre bout de la planète, au milieu d'un champ magnétique, un poisson manchot gambadait.
Il sifflait en chantant une musique mélodieuse, quand soudain,

sur un palmier nain géant il aperçut un éléphant rose qui cueillait des pommes d’Adam.
Après avoir parler avec l'éléphant "qui était sourd muet",

le poisson apprit qu'il attendait une souris verte qui devait lui poser un lapin.
Ils restèrent là ,à la fraîcheur chaude de se palmier qu'ils emmenèrent avec eux.
Ils se marièrent et n'eurent pas d'enfants!
ben oui, c'est pas possible, réfléchissez-y!
Et ils divorcèrent et eurent de longs procès pour la garde du palmier qui finit par s'enfuir avec le cousin de la souris verte, l'escargot!

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 20:50

 

Un vrais faux con, perché sur une meuh ! Le des foins

blanchie au pet trop laid, observait les aliens ment de scies ions s'est tendant à travers champs

pas ressemés de ces gros boue laid Oh ! J'ai misé, sur des rangs geais si bien tracés.

Cherchant un si rat rebut thym entre ces bas lots en pack queutés.

Que Pan sait de ces flux te dis les tentes, hou ah ! Lors des tris tue a nos yeux

de con tempo riens. Pas faux ché.

Le tract heure ramasse en, chat sans l'anis mâle de sa quête pour sa peu vrais sur vie.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 18:21

Dadam

 

                                                                                 La tentation (par un coin) DADAM !

 

eve

                                                                            Eve attendant comme une pomme Dadam !!!

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 16:00

 

Nom, personne,

Prénom, J'déconne !

 

Mes expressions écrites

vous en diront plus que ma mite !

 

Je suis né, j'ai vécus

aimé et chus !

 

J'habite sur terre,

nationalité sans frontières !

 

J'ai une langue déliée,

gangue de mes idées !

 

Fonction pas encore définie,

en résolution du sens de la vie !

 

Je cherche .., un stylo,

sous ton dèrche, idiot !

 

Situation instable

entre le plafond et la table !

 

Statut, reste de marbre

aux obtus et aux palabres !

 

Sentimental un poil trop,

ça fait mal mais c'est beau !

 

J’aime ! Évidement,

même tous le temps !

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 12:22

Orchéon

Place overbog

internet

 

                                                                                                                                                  Monsieur le père-noël

                                                                                                                                                      rue du fjord

                                                                                                                                                       pôle nord.

 

 

 

 

Objet: livraisons non effectuées !

 

               Monsieur, le président directeur général de la société cocnoël,

 

Depuis déjà plusieurs années, pour la date du 24 décembre, j'avais commandé à votre société les articles suivants :

-La dépollution de la planète ;

-L'arrestation des dirigeants corrompus ;

-Le repeuplement des espèces et des écosystèmes en danger ;

-La paix dans le monde.

 

N'ayant pas reçut la marchandise, ni de lettre, je veux bien croire à une erreur ou une omission de votre part, donc,encore une fois je renouvelle cette commande,

en vous priant de bien vouloir me les livrer au plus vite, car ils commencent à faire sérieusement défaut.

Dans l'attente d'une réponse favorable.

 

Au cas ou vous me feriez encore défaut,

je serais contraint de déposer une plainte au bureau du père fouettard !

Merci de votre compréhension.

 

 

Veuillez croire, petit papa-noël, en mes sincères salutations.

 

                                                                                                                                                            Orchéon.

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 11:08

 

J'ai voulus déposé un brevet sur la connerie,

on m'a répondu que c'était déjà pris ;

 

J'ai voulus déposé un brevet sur la diffamation,

on m'a répondu qu'il était en parution ;

 

J'ai voulus déposé un brevet sur la méchanceté,

on m'a répondu j'étais dépassé ;

 

J'ai voulus déposé un brevet sur le monde,

on m'a répondu qu'il y était déjà avec la bombe ;

 

Vus que l'on m'a répondu que tout était déjà étiqueté sur cette terre,

demain j'irais déposer le brevet de ma folie dans tout les recoins de l'univers !

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 17:21

 

Cette chanson que je vous propose, n'est en rien subversive,

ne prenez pas outrage de ces quelques pages,

qui aux plus éclairés est dédiée !

sur un air bien connu, j'espère qu'elle ne me vaudra pas les fers,

je n'ai rien bafoué, mais juste remodelé.

 

Ah, et l'alcool est dangereux, pensez-y !

 

 

 

 

Aux larmes épicuriens !

 

 

 

Allons enfants de tous pays

le jour de croire est arrivé,

que toutes races s'adonnent à la vie,

les rockeurs de cent ans vont jouer, (bis)

entendez vous dans le champagne

mûrir les gosses que voilà ?

Ils viennent en musique dans nos bars

écouter nos rifts, s'enrichir l'âme !

 

(refrain)

 

Aux larmes épicuriens

chantez vos citations

clamons, clamons !

D'un chant si pur

faire œuvre nos passions !

 

Aux larmes épicuriens

chantez vos citations

clamons, clamons !

D'un chant si pur

faire œuvre nos passions !

 

 

Que deux cordes donnent un octave

entraînent un émoi partagé !

Puisez des vins nobles en cave,

des verres d'vin blanc à volonté ! (bis)

Chantaient pour nous, ah ! quel saoulage !

Quels accords pour toi vont joués ?

C'est fou c'qu'une pause C'est s'éclater,

s'rendre aux Antilles sur un nuage !

 

(refrain)

 

 

wouah !des marmottes sur l'étagère

mettraient du chocolat dans du papier !

Wouah ! Le p'tit blanc tape la cafetière

dessécherait verres et gosiers ! (bis)

Gratteux ! Par vos mains déchaînées

un son, là se joue un air vrai

des rimes mon pote t'en planerais

des lettres de nos chansonniers !

 

(refrain)

 

 

Chantez, pimpants et tout en rimes

l'aurore n'est pas encore ici,

Buvez ! Vos verres sont pas encore vides

d'un vin du terroir, j'vous l'parie ! (bis)

on se louera pour notre éclate,

s'ils tombent juste après l'apéro,

un verre d'jus d'fruit et un p'tit rot,

comme vous tout au près de l’âtre !

 

(refrain)

 

Non mais , écrivez donc vos hymnes,

sortez vos idées de mots doux !

Échangez des lignes volubiles,

en pamphlets pour les amants fous. (bis)

Lassé des notes sans lumières,

leurs rêves frémissent aux baisés,

qui sous les tiges du noyer,

pétrirent les seins de leur chère !

 

(refrain)

 

Amour choyé de leur douce mie,

conduit leurs mains et doigts douceur

bien-aimée, bien-aimée chérie,

prend moi avec toute ton ardeur ! (bis)

Sous nos chapeaux que la nuit noire

recouvrent nos pâles amants,

que tous les envient en l'instant

vois, le silence viens bien tard !

 

 

(refrain)

 

(couplets du printemps)

 

Nous chanterons dans la clairière

quand les aimés seront repus,

nous y festoierons à la bière

sur la place à l'heure venue (bis)

tous biens fous de joie et de rires

fous à déclamer leur recueils,

nous crierons de subtils clins d’œils

à l'apogée de tous nos livres.

 

 

Les gens dont le cœur est emplis,

fassent la paix sous tous les cieux !

Ayons pour tous une larme amie

des vœux pour unir en tout lieux. (bis)

Soyons amis ! Tout est possible ;

nos villes bien fournies chanteront,

alors résonnerais le son

de liberté enfin visible !

 

(refrain)

(refrain)

Repost 0
Published by orcheon - dans autres
commenter cet article

Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche