Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2012 1 13 /08 /août /2012 10:44

 

Langueur de l'absence,

douleur d'un vide.

Instants de réminiscence,

sensations insipides.

 

Banalité du quotidien

fredonne à l'esprit,

le fantôme mutin

qui un instant revit.

 

Réveillant la déchirure

de son sommeil fragile,

ravivant la torture

d'un souvenir servile.

 

Invoqué par un bruit, par un son,

une effluve évanescente,

stoppant le temps dans sa progression

une réflexion décadente.

Partager cet article

Repost 0
Published by orcheon - dans poèmes.
commenter cet article

commentaires

Mystery Train 22/08/2012 19:25


J'aime beaucoup, bisous

orcheon 22/08/2012 20:53



heureux que ça te plaise.



chuis-pas-douee 14/08/2012 13:56


oh la faut pas trop revenir dans certains souvenirs : se rappeler c'est pas jouer

orcheon 14/08/2012 15:18



parfois, ils remontent d'eux même, et l'on prend en pleine face, comme une présence, le souvenir d'un disparu.



Sékateur 13/08/2012 20:20


Un détail m'a un peu retenu à la lecture : effluve est plutôt masculin. Pour le reste, ça m'évoque la solitiude, mais je ne suis pas certain...

orcheon 13/08/2012 21:00



c'est effectivement masculin, mais ça coupait la rime, alors j'ai pris des libertés... 


cela évoque la solitude, un être perdu, un souvenir...et peut être d'autres suivant le sens que l'on veut lui donner.



Bienvenue !

  • : orchéoniades
  • orchéoniades
  • : Bonjour, ou bonsoir, visiteur, ici tu découvriras des textes sous toutes formes, humour noir, humour, et poésie. En proses je dispose de mes écrits.
  • Contact

blog vert.

Recherche